Biographie - Voyance héréditaire

Voyance héréditaire

Ad Lys voyance, tel : 06.95.42.04.18

Sourire

Voyante dès mon plus jeune âge.

"Issue d'un milieu ouvrier, dernière de six enfants, mon enfance fût heureuse. Adorée, très proche de ma mère, et pourtant..

 Petite fille frêle et à la santé fragile, Je ne me suis jamais sentie comme les autres. Une sensibilité accrue m'habitait et avait tendance à me rendre triste, sensation étrange inexplicable et comme je ne comprenais pas, j'étais inquiète et mon visage restait fer

Une sensibilité accrue m'habitait et avait tendance à me rendre triste. Il y avait des nuances dans ma vie de petite fille qui m'échappaient totalement.Je vivais le jour ce que ma précédente nuit venait de me révéler. Je pris conscience que ces rêves étaient prémonitoires que bien plus tard. Ainsi mon don de voyance étais né.Je naviguais donc dans un monde à part, sensation étrange inexplicable et comme je ne comprenais pas, j'étais inquiète et mon visage restait fermé.Ma mère regardait ce visage triste, et me disait toujours avec beaucoup de tendresse, «sourie Agnès tu es tellement plus jolie».En cherchant au plus profond de moi je lui manifestais un petit sourire d’un éclat bien incertain.

A l’adolescence un terrible événement me fit perdre cet être d’amour auprès de qui j’étais très proche.
Après la douleur, l’abandon, la colère, je me suis enfin apaisée et très rapidement mon cœur a laissé
la place à une étrange lueur, il y resplendissait une force d’amour et d’espoir, je me suis mise à entendre ces mots « sourie Agnès tu es tellement plus jolie… »

Je venais d'avoir une révélation...alors qu’elle perdait la vie, la mienne dès lors prenait tout son sens.

Je cessai de m’apitoyer sur moi-même et compris que son départ allait permettre à mon être de prendre une nouvelle direction bien plus profonde
Désormais Je vais sourire parce que mon sourire sera son souvenir, parce que chaque fois que l’existence me jouera un tour je penserai a elle qui n’est plus là. Je sourie à la vie, je sourie à mes semblables, je sourie en mon âme.

 Sa disparition a révélé l'âme qui sommeillait en moi.

Évoluant sans cesse sur ce chemin de la joie, je vous invite également à partager ma route, notre route pour qu'enfin nous rentrions chez nous et qu’en chemin, nous n’oublions pas de tourner nos visages vers les autres avec un vrai sourire, celui du cœur, celui qui n’a rien à craindre, celui qui ne demande rien et qui donne Tout

Copyright 2016-2017